Millau. « Visions croisées », avec Naima El Melkaoui et Gérard Rouquette

« Visions croisées », c’est une rencontre entre deux artistes. Deux formes d’expressions, deux manières différentes de contempler le monde.

Le but de cette exposition, qui se tiendra se tiendra du 4 au 27 février à l’Espace Culture, est de tisser un échange artistique et d’établir un dialogue entre le travail des deux artistes, Naïma El Melkaoui et Gérard Rouquette.

Passionné de photos depuis plus de 20 ans, Gérard Rouquette (que les lecteurs de Millavois.com connaissent bien pour ses magnifiques clichés) découvre la peinture sur pierre courant 2012. L’ardoise, la lauze, la pierre de schiste du Lévezou lui offrent un support atypique pour exprimer sa créativité.

Ses œuvres nous plongent dans un univers chaleureux coloré et joyeux.

Après avoir exposé au Jardin des Enclos à Ladepeyre de 2013 à 2015, au Prieuré de Creissels en 2017, il nous convie à découvrir ses nouvelles réalisations sur toiles à l’Espace Culture.

Quant à l’artiste Naïma El Melkaoui, c’est avec conviction et pugnacité, depuis son enfance – dès ses 6 ans –, qu’elle est devenue l’artiste qu’elle a choisie d’être. Attrapant au vol des instantanés de vie dont elle immortalise des fragments dans ses tableaux.

Acryliques sur toiles, croquis, peintures à l’huile… abstrait, figuratif, surréaliste… « Dans mon dessin, je laisse parler mon âme », confie celle qui reconnaît que l’art lui insuffle la force et le courage de vivre, d’exister.

Sous le pinceau de l’artiste, des sirènes aux silhouettes ourlées d’antimoine prennent forme, comme animées par la main céleste. Vaincus par tant de grâce, les dieux abdiquent. Variations célestes, dans des ciels parfois orageux, l’horizon se nappe soudain de pourpre et d’ébène. Semblant sourdre les foudres divines. S’inclinent alors ces cous graciles, sous la lueur pâle que reflète la lune, jusqu’à presque se détacher. Mais tels des roseaux qui plient sans se rompre, relèvent finalement les têtes, pour mieux défier la vie.

Naïma est une artiste engagée ; elle a déjà eu l’occasion de réaliser des œuvres pour la Journée de lutte contre la violence envers les femmes. Ses tableaux ont été exposés dans des panneaux publicitaires au cœur de la ville de Millau.

Sensible à l’environnement, Naima El Melkaoui a monté une installation sous le thème « L’âme la nature » avec laquelle elle a participé à l’événement Squ’Arts. Elle voulait faire passer un message à travers cette œuvre : la nature possède une âme et que c’est un devoir pour l’homme de la préserver.

L’exposition se tiendra du 4 au 27 février à l’Espace Culture. Le vernissage aura lieu le vendredi 7 février à 18h15.