Nouveau derby pour l’équipe fanion qui lors de ce tour de Coupe de l’Aveyron se déplaçait en terre nagassole.

Les locaux entrent parfaitement dans le match et bousculent les Somistes qui ne s’en laissent pas compter et font le dos rond. Petit à petit, les Jaunes et Rouges mettent le pied sur le ballon et s’approprient le jeu jusqu’à la 25e minute où Lamine Diehdiou ajuste parfaitement un coup franc des 25 mètres et ouvre la marque : Millau vient d’assoir son emprise sur le match. Les visiteurs continuent sur le même rythme et la mi-temps est sifflée sur ce score.

La seconde partie du match reprend sur le même schéma : Millau domine des Nagassols réduits à la portion congrue.

Le SOM continue à pousser et à la 52e minute, un défenseur d’Aguessac commet l’irréparable en déstabilisant Loan Simoes dans la surface de réparation : Romain Ayrinhac ne se pose pas de question et prend à contre-pied l’infortuné gardien : 2-0.

Les Millavois sont insatiables et maîtres du jeu. Lorsque Andy Carrières, à la 70e, reprend de volée un centre de Malik parfaitement amené par une belle action combinée des attaquants, on se demande à quelle sauce vont être mangés les violets. Cependant, c’est à ce moment-là que les locaux sonnent la révolte et à la 75e, Aguessac réduit le score, profitant d’un relâchement coupable de Millau.

Les locaux en profitent pour s’enhardir et se procurent deux occasions coup sur coup, bien stoppées par la défense vigilante des Sang et Or. Malgré tout, c’est à Millau que revient le dernier mot à la 88e minute quand Romain Ayrinhac, sur une balle en profondeur, profite d’un mauvais dégagement du gardien pour clôturer la marque et inscrire son premier doublé de la saison (1-3).

Bon match des Millavois, bien arbitré par M. Artière. A souligner la parfaite correction des 22 acteurs.

« Je suis très content de l’attitude de mes joueurs qui jusqu’à la 75e ont parfaitement maitrisé les débats. Dommage que l’on se soit relâché après le 3e but, confie Jean-Charles Gonzales, le coach millavois. C’est très positif pour la cohésion de l’équipe, mais aussi pour le club ».

Gageons que le SOM continue sur sa lancée !