Millau. Le carillon du Sacré Cœur comme vous ne l’avez jamais vu

En 2018, l’association des Amis du Musée de Millau est sortie de son champ d’intervention traditionnel en s’intéressant au carillon du Sacré Cœur de Millau.

Les 21 cloches de cette église ont rythmé la vie millavoise depuis 1926, mais, faute d’entretien, les clochers restent muets depuis des décennies et sont abandonnés aux pigeons. Ce carillon exceptionnel possède un bourdon mémoriel gravé des noms des 98 soldats de la paroisse morts au combat durant la Grande Guerre. L’association millavoise trouvait important et symbolique que le bourdon mémoriel sonne lors de la commémoration du centenaire de l’Armistice.

Aussi, les Amis du Musée de Millau ont financé, à hauteur de 6.000 €, la remise en état du bourdon qui a pu retentir au 11 novembre 2018 à 11h à l’unisson de tous les clochers de France !

Le carillon se compose de 21 cloches d’un poids total de 15.000 kg.

Avec la Société d’Etudes Millavoises (association culturelle très concernée également par le sauvetage de ce patrimoine unique), ils ont mis sur pieds le « collectif de sauvegarde du carillon de l’église du Sacré Coeur ». Ensemble, ils se sont lancés dans l’aventure de la restauration complète du carillon comprenant la remise en état des cloches et des chambres des cloches, du clavier dit « à coups de poing », qui permet aux carillonneurs chevronnés de jouer manuellement et enfin de l’installation électrique pour programmer sonneries et mélodies.

Les chambres de cloches sont recouvertes par une couche de fientes de pigeon de plus de 30 cm.

Au printemps 2019, avec l’aide de la Fondation du Patrimoine, ils avons ouvert une souscription afin de recueillir les 30.000 € nécessaires à la poursuite du projet. Pour faire connaitre leur action et récolter des fonds, ils ont aussi participé à de nombreuses manifestations locales et concours nationaux, sollicité le mécénat d’entreprise et monté des dossiers de demandes de subvention auprès du Département et de la Région, demandes couronnées de succès.

Le clavier dit « à coups de poing ».

Un peu moins de 10.000 € sont encore nécessaires

Grâce aux dons actuellement recueillis par la Fondation du Patrimoine, l’entreprise Brouillet et Fils, artisans techniciens campanaires à Noailles, débutera prochainement la deuxième tranche de travaux de restauration du carillon. L’intervention prévoit le nettoyage des chambres des cloches, la modification et la restauration de l’installation électrique de sonnerie des quatre grosses cloches et l’installation d’un électro-tintement sur ces quatre grosses cloches.

Comme il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, le collectif espère réunir les finances nécessaires à l’achèvement de la restauration et la remise en fonction de l’ensemble campanaire dans le courant de l’année 2020. Les habitants de Millau pourront à nouveau entendre la mélodie du carillon.

Ce carillon exceptionnel possède un bourdon mémoriel gravé des noms de 98 soldats de la paroisse morts au combat durant la Grande Guerre.

Pour cela, un peu moins de 10.000 € sont encore nécessaires. Pour participer à la campagne initiée par la Fondation du Patrimoine, vous pouvez envoyer vos dons via le bulletin de don Fondation du Patrimoine disponible à l’église du Sacré Cœur, auprès de l’association des Amis du Musée ou de la Société d’Etudes Millavoises, ou directement sur le site Internet à cette adresse : www.fondation-patrimoine.ord/60732

Ces derniers, déductibles des impôts, peuvent être effectués par des particuliers et des entreprises.