Les sapeurs-pompiers de Millau ont réalisé 2.320 interventions cette année

La cérémonie de la Sainte Barbe, patronne des sapeurs-pompiers, s’est déroulée ce matin au centre de secours de Millau.

Après une minute de silence en l’honneur des 10 personnels de la sécurité civile morts en service commandé cette année, le chef de centre, le commandant William Buchet, a rappelé les activités opérationnelles réalisées cette année par les sapeurs millavois.

Plus de 6 interventions par jour en moyenne

L’année 2019 sera marquée par « une stabilisation de l’évolution des interventions », après deux années consécutives de forte progression.

2320 interventions auront été réalisées, dont 1762 secours à la personne, 154 accidents de la circulation, 210 opérations diverses et 193 feux.

« Nous garderons en mémoire le feu d’habitation de type ancien, rue de la Capelle, qui a mobilisé plus de 80 sapeurs-pompiers au plus fort de la lutte durant la nuit du 1er au 2 août et qui aurait pu tourner au feu de quartier sans le combat âpre mené par l’ensemble des sapeurs-pompiers engagés, assure le commandant Buchet. S’en est suivie une fin de semaine éprouvante où chaque jour donnait lieu à un départ de feu, des fois même plusieurs simultanés, jusqu’à l’interpellation rapide d’un suspect réalisée par les services de police du commissariat de Millau. »

Le commandant William Buchet, chef du groupement Sud et chef du centre d’incendie et de secours de Millau. Ici, devant le président du Conseil départemental, Jean-François Galliard.

Le chef de centre rappelle aussi le feu d’appartement, avenue de la république, dans lequel un jeune homme a trouvé la mort ou la destruction d’un bâtiment au Jardin du Chayran.

Tous ces feux mettent en exergue et rappellent notre mission propre et exclusive qui est la lutte contre les incendies.

Il n’oublie pas pour autant les nombreux accidents graves ayant eu lieu cette année sur l’autoroute A75 et notamment « celui où un jeune homme a eu les jambes partiellement sectionnées par un rail de sécurité ».

« Heureusement pour lui, ce jour-là, une infirmière des urgences de Millau allant prendre son service a su rapidement intervenir en posant des garrots de fortune en attendant l’arrivée des secours ».

Le commandant William Buchet a aussi évoqué l’accident dramatique survenu lors du rallye des Cardabelles et du jeune homme qui s’est fait percuter par le train dernièrement au passage à niveau du Crès.

Recrutement de 12 sapeurs-pompiers

« Toutes ces opérations mettent également en exergue les excellentes relations que nous entretenons au quotidien avec nos partenaires privilégiés, à savoir la police nationale et municipale, la gendarmerie, le SAMU, et plus particulièrement le service des Urgences du centre hospitalier de Millau. Ainsi qu’avec les autorités municipales et préfectorales en terme de remontée de l’information ».

Après le moment des remerciements, le commandant Buchet a rappelé que cette année s’est concrétisée par l’attribution d’un véhicule neuf de secours aux victimes et par des efforts constants en terme de renouvellement du parc matériel ainsi que des casernements.

Le président du Conseil départemental, Jean-François Galliard, a eu la surprise de recevoir un cadeau un peu particulier, un casque de sapeur-pompier F1, des mains du colonel Florian Souyris, directeur départemental des Services d’incendie et de secours de l’Aveyron.

En 2019/2020, l’embauche de 12 sapeurs-pompiers aura été réalisée afin de renforcer les effectifs opérationnels en centre mixte et être en appui sur les nombreuses actions de formation (stages, formations de maintien des acquis, avancement…). « Des actions nécessaires à notre mixité pros / volontaires avec pour objectif la qualité du service rendu à la population ».


Le chiffre

5C’est le nombre de vies sauvées cette année par les sapeurs-pompiers millavois. En effet, lors des arrêts cardio-respiratoires, les défibrillateurs enregistrent les reprises d’activités cardiaques et cette année 5 personnes ont eu la vie sauve suite à l’intervention des sapeurs-pompiers.

Les jeunes sapeurs-pompiers posent devant le nouveau véhicule de secours aux victimes, en compagnie de Jean-François Galliard et du commandant Buchet.