Un trafic de produits stupéfiants démantelé

Depuis de nombreux mois, un trafic de produits stupéfiants (essentiellement du cannabis) touchait les établissements scolaires de Saint-Affrique.

Les militaires de la communauté de brigades de Saint-Affrique ont mené une enquête longue et minutieuse afin d’éradiquer ce trafic et d’en confondre les principaux auteurs.

Renforcés par les effectifs de la compagnie de Millau, les enquêteurs ont auditionné plus d’une quarantaine de jeunes consommateurs. Ces auditions ont permis de déterminer l’existence et les ramifications de ce trafic, existant depuis le mois de septembre 2018.

Les éléments de preuves ainsi recueillis, le 20 novembre, une vaste opération judiciaire a été menée.

Six individus fortement suspectés d’alimenter ce trafic ont été interpellés. Les perquisitions aux domiciles des suspects ont permis de découvrir du numéraire, de la résine de cannabis ainsi que plusieurs balances.
Après plusieurs heures d’auditions, ils ont avoué pendant leur garde à vue leur implication dans ce trafic, soit comme dealers, soit comme rabatteurs réguliers.

Leur clientèle, essentiellement dans le milieu scolaire, est estimée à un peu plus d’une centaine de jeunes. Plusieurs kilogrammes de résine de cannabis ont été vendus à des adolescents.

A l’issue des auditions, le parquet a décidé de se faire présenter les mis en cause, au cours du premier trimestre de 2020 pour qu’ils répondent de leurs actes.