Armistice à Veyreau

Ce dimanche 17 novembre à 11h30, Veyreau célébrera à son tour l’armistice au monument aux morts. Une semaine de décalage par rapport au calendrier, pour se permettre d’avoir la fanfare de Millau, qui le 11 Novembre ne peut être ailleurs qu’à Millau. C’est donc en présence de ces musiciens que la mairie honorera les soldats disparus de la commune, avec les habitants. Le verre de l’amitié sera ensuite offert par la municipalité, à la maison d’Amélie.

Pour commémorer les soldats de Veyreau, voici un extrait du livre de Loïc Marlas « Cent ans pour ne jamais oublier », en vente dans les librairies de Millau. Avec le cas cette fois, d’un soldat revenu vivant de la guerre : Omer Graille.

« Voici le cas d’Omer Grailles, par chance, ce soldat de Veyreau est revenu vivant et il a beaucoup correspondu pendant la guerre avec son oncle Paul Parguel, le frère de sa mère. Dans sa première carte, il est fier de montrer son costume militaire. Ses deux amis qui partagent la pose sont aussi de Veyreau. Graille Omer à gauche, Julier (de la Caze) au centre et à droite ; Grand de Veyreau. (Les trois sont des survivants). Recto et Verso de la carte (Omer signe Clément) »

« En novembre 1917, Omer Graille est fait prisonnier. Depuis sa captivité il continue d’échanger avec son oncle en lui envoyant des photos de lui et ses collègues, tout en rassurant sa famille sur son état de santé.  »