Sacs-poubelle : la ville de Millau en guerre contre le dépôt sauvage

La nouvelle saison de la chasse aux crados a ouvert ce matin… En effet, la Ville de Millau et la Communauté de Communes Millau Grands Causses, avec le service Ville Propre et le service de gestion des déchets, ont organisé ce matin une action « coup de poing » contre le dépôt sauvage des sacs-poubelle en centre-ville.

« Pas de collecte le samedi matin »

En cause, ces sacs-poubelle noirs qui fleurissent au pied des arbres, des poteaux, des pylônes ou même à côté des containers collectifs, et ce tout au long de la semaine, quelle que soit l’heure, week-end compris. « Il faut que les gens comprennent qu’il n’y a pas de collecte de sacs noirs le samedi matin sur le bord de la chaussée, il faut les amener dans les containers ! », fulmine Alain Nayrac, adjoint à la mairie de Millau et vice-président délégué à la gestion des déchets à la Communauté de communes.

Claude Assier, premier adjoint, assiste à l’ouverture d’un sac déposé sur le trottoir, ce samedi matin.

Et de rappeler quelques règles :

  • Il y a deux secteurs, celui équipé de containers enterré, le secteur « poisson » compris entre l’Ayrolle, le centre historique, la rue droite…, et celui non équipé de containers enterrés, où il est demandé de sortir les sacs-poubelle devant son habitation, la veille au soir des jours de collecte. Soit le dimanche soir, lundi soir, mardi soir, mercredi soir et jeudi soir (et ce tous les jours de l’année hors 25 décembre et 1er janvier).
  • Concernant les sacs jaunes, le ramassage se fait une fois par semaine, le mercredi matin, devant les habitations, sauf celles desservies par des containers enterrés. Le dépôt doit donc se faire le mardi soir.
  • Les commerçants sont invités à sortir leurs cartons le mardi soir lors de la fermeture de leur magasin.
Le brigadier-chef Alain Vernhet, membre de la brigade de salubrité, recueille les éléments d’identification récoltés dans les sacs-poubelle. Les propriétaires seront verbalisés.

Ce matin, dans le quartier de la Tine, plusieurs poubelles ont été fouillées par Damien Jaffuel, du service Ville Propre. Et des contrevenants ont facilement été identifiés…

La Ville de Millau rappelle que le dépôt, l’abandon ou le déversage de tout type de déchets sur la voie publique est passible d’une amende forfaitaire pouvant aller de 75 à 1500 euros. « Et tôt ou tard, on arrive à trouver le propriétaire », affirme Jérôme Sabathié, responsable du service gestion des déchets à la communauté de communes.