Nant. Festival du Larzac : Un concert de clôture aux accents jazzy !

C’est par un moment plein d’humour et de joie que se terminera le Festival et rencontres de musique de chambre du Larzac. L’Amérique est à l’honneur, et en particulier l’arrivée du Jazz et son influence sur les compositeurs américains et français.

Au début du XXe siècle, tout musicien visitant la nouvelle Orléans ou au courant de ce qu’il s’y passait n’a pu s’empêcher d’être envoûté par ce nouveau mouvement, ces rythmes emballants, cette sensation de liberté.

Dimanche 11 août, l’Abbatiale de Nant résonnera des rythmes swingants de La Création du monde de Daruis Milhaud, de l’humour et simplicité des Old American songs de Copland, du Blues de la sonate pour violon et piano de Ravel. Le clarinettiste François Miquel nous fait cadeau cette année encore de deux de ses folles transcriptions.

Deux monuments de la musique américaine: la Fantaisie de Porgy and Bess, suite orchestrale de l’opéra célèbre de Gershwin, transcrite pour clarinette et piano et Un Américain à Paris du même compositeur, transcrit cette fois pour Saxophone et piano.

Qui n’a pas vu le film de Minelli ou écouté cette pièce orchestrale incontournable de Gershwin? Cet été pas besoin de technologie ou d’un grand hall symphonique pour profiter de cette musique importante. François Miquel et Jean-Sébastien Dureau nous la proposent sur le plateau- à deux.

En prélude à ce grand concert de clôture aux accents jazzy, tous les amoureux de la musique sont invités à une rencontre musicale conviviale autour d’un apéritif musical qui sera proposé par le trio Lemniscate sur la place du cloitre à 19h.