Soirée double concert et repas à Sainte-Eulalie-de-Cernon

Ce vendredi 9 août à 18h, au 15e Festival et rencontres de musique de chambre du Larzac, on pleurera la guerre avec Jonathan Dove et on cherchera la paix avec Wolfgang Amadeus Mozart.

Dans l’intimité de l’église de Sainte-Eulalie-de-Cernon à l’acoustique exceptionnelle pour la musique de chambre, la soirée commencera en joie et en lumière avec l’incontournable quintette avec clarinette de Mozart, interprété par le clarinettiste François Miquel, artiste emblématique du festival. Chaque écoute de ce chef-d’œuvre est un nouveau voyage qui allie émotion et allégresse et laisse un goût délicieux dans le coeur.

Un cœur qui se verra fendu par le récit du poète Syrien Ali Safar, traduit en anglais par Anne-Marie McManus et mis en musique en 2016 par le compositeur britannique Jonathan Dove. Avec « In Damascus », pour ténor et quatuor à cordes, le compositeur livre un poignant cycle de mélodies et un témoignage bouleversant sur la guerre en Syrie.

Accompagné d’un quatuor composé des violonistes Hélène Maréchaux et Jonathan Stone, de l’altiste David Vainsot et de la violoncelliste Marie Bitlloch, le ténor Léo Vermot-Desroches (qui fait sa première apparition au Festival du Larzac) chantera ces poèmes témoignant de cette dramatique actualité, dont le compositeur a su s’emparer avec une intense émotion artistique.

Les oeuvres évoquant notre histoire contemporaine sont rarement aussi touchantes : les mots du poème y sont ici d’une puissance déchirante, parfois brutaux, directs et sombres ; alliés à la musique sobre et sans fioritures du compositeur anglais, l’oeuvre appelle à éprouver l’universalité de la condition humaine. Un moment d’émotion qui incite au rapprochement avec l’autre.

Comme d’habitude au festival, les poèmes et leurs traductions seront surtitrés, permettant au spectateur de plonger au cœur de la relation entre texte et musique. L’œuvre, dont ce sera l’une des premières françaises, nous rappelle combien, à l’instar du compositeur Jonathan Dove, les artistes peuvent être sensibles aux questions et aux drames qui se jouent autour d’eux. La musique contemporaine peut elle aussi témoigner de son temps et se pencher sur les troubles qui habitent notre monde pour interroger chacun de nous.

Infos pratiques : Tarifs de 6 € à 15 € / Passes à 25 €, 35 € et 80 €. Renseignements, réservations : Office du Tourisme Larzac et Vallées au 05 65 62 23 64, Point Accueil Sainte-Eulalie-de-Cernon au 05 65 62 79 98. Billetterie en ligne sur www.festivaldularzac.festik.net. Email : festivaldularzac@gmail.com. Internet : www.festivaldularzac.com