Millau. Malaise à la résidence mutualiste « Les Cheveux d’Ange »

Les salariés des « Cheveux d'Ange » veulent travailler « dans de meilleures conditions ». ©ADN12

« Harcèlement moral, code du travail bafoué, pression de la hiérarchie », les salariés de la résidence mutualiste « Les Cheveux d’Ange » dénoncent des conditions de travail « déplorables », et déposent un préavis de grève reconductible à partir de 7 h, mercredi 12 juin.

Lire la suite sur Aveyron Digital News