« Nous voulons des Coquelicots », à Millau et Mostuéjouls

(Photo : © Gérard Rouquette)

Le mouvement des coquelicots œuvre à la relocalisation de la politique. Comme on parle de circuits courts, comme on parle de relocalisation de l’économie.

« Nous sommes convaincus que l’énergie est là, dans la pièce même où nous dînons. Là où les gosses jouent et dessinent leurs premières lettres. Et là, devant les mairies où nous vous appelons à vous rassembler, chaque 1er vendredi du mois, à 18h30, depuis septembre 2018 partout en France. Il y a eu 733 rassemblements en avril, 664 en mai. Des dizaines de milliers de personnes, réunies autour d’un mot d’ordre encore jamais énoncé avec autant de clarté : l’interdiction de tous les pesticides de synthèse, que l’on retrouve partout : dans les cerises, dans l’eau, dans les nappes phréatiques… »

Objectif des rassemblements : récolter un maximum de signatures. Le prochain rassemblement aura donc lieu vendredi 7 juin à 18h30 devant la mairie de Millau (habillez-vous en rouge pour cette fois-ci !), et de Mostuéjouls pour la vallée du Tarn. Ce sera le 9e rendez-vous.