Millau. Le L.P. Jean Vigo à la Journée Académique de l’Innovation à Toulouse

Quoi de mieux qu’un jeu sérieux pour s’améliorer en anglais ? C’est le pari relevé au Lycée Professionnel Jean Vigo !

Ici, on innove et on s’appuie sur le numérique pour enseigner autrement. A l’origine de ce projet, Mme Ouallet, professeur d’anglais et M. Rivemale, professeur de cuisine, qui ont répondu à la demande d’une équipe d’étudiants en Master 2 de l’université de Grenoble désireux de proposer un projet numérique à un établissement scolaire dans le cadre de leur projet de fin d’études.

C’est ainsi qu’une classe de Section européenne anglais restauration expérimente depuis maintenant deux ans un jeu sérieux (en anglais serious game) appellé « Tips & Toque ».

Les élèves testent d’écran en écran de véritables situations professionnelles face à des interlocuteurs natifs. Le client a besoin d’un renseignement ? Une commande doit être passée auprès du fournisseur du restaurant ? Pas de panique ! L’élève écoute les diverses requêtes qui lui sont proposées et répond aux demandes en anglais tout en veillant aux exigences professionnelles du milieu de l’hôtellerie restauration.

La Journée Académique de l’Innovation du mercredi 17 avril a été l’occasion de mettre en lumière ce beau projet mêlant apprentissage de l’anglais et maîtrise des enseignements professionnels en hôtellerie restauration.

Après le discours d’inauguration d’Anne Bisigni-Faure, rectrice de l’Académie de Toulouse, les porteurs de projets ont pu tenir un stand dans le Village de l’Innovation. L’équipe du L.P Jean Vigo, Mme Ouallet, M. Rivemale, M. Pipien ainsi que Raphaël Mendès (élève de Section Européenne en Terminale Restauration), a été sollicitée par le CARDIE pour accueillir les visiteurs et expliquer les finalités de ce projet ; nouant ainsi des contacts avec d’autres intervenants, eux aussi impliqués dans des projets innovants.

Grâce à ce jeu sérieux, les élèves de Section Européenne sont prêts à envisager une mobilité ou bien une expérience professionnelle à l’étranger une fois rentrés dans la vie active. Même ceux qui n’envisagent pas de partir à l’étranger pourront tirer profit de ces apports : la maîtrise d’une langue étrangère est particulièrement valorisée dans le domaine de l’hôtellerie restauration et les occasions de rencontrer une clientèle étrangère seront nombreuses.