Roc Laissagais : Carton plein pour le CSO Millau

L’édition 2019 de l’enduro Roc Laissagais s’est déroulée par 4°C et sous une pluie battante.

Il n’était pas évident de prendre le départ samedi dernier sous de telles conditions, et avec des spéciales hyper exigeantes techniquement.

L’ensemble des 210 pilotes s’est élancé de Laissac pour rejoindre en liaison Bertholène et plus particulièrement le Bois des Palange, pour 42 km et cinq spéciales chronométrées au programme.

La spéciale 1 donne tout de suite le ton, beaucoup de chutes et du spectacle sont au rendez-vous. À la suite des cinq spéciales chronométrées, le CSO ne compte aucun abandon et se classe meilleur club.

Chez les jeunes, en cadet, Tom Revel laisse filer le podium pour 20 secondes après une erreur dans la spéciale 2 et termine 4e. Justin Lautrec, avec un problème mécanique, arrivera à relier l’arrivée. Il se classe 5e.

En junior, Thibaut Julian arrache la victoire. Il s’est bagarré toute la journée et a gagné quatre spéciales sur cinq. Mathis Cassan reste régulier et prend une belle 5e place.

Dorian Soulier, chez les Elites, prend la 12e place et Allan Joncour la 24e.

Jacques Condamine, chez les Masters, à l’attaque toute la journée, monte sur la 3e marche du podium.(« Bravo l’ancien ! »)

Chez les dames, Margaud Raynaud, la nouvelle recrue du CSO, fait une course parfaite et prend une belle 2e place. Félicitations !

En catégorie VAE, une catégorie en grosse progression, c’est carton plein pour le CSO, puisque les trois Millavois occupent toutes les marches du podium ! C’est Damien Labit qui est le plus fort il monte sur la plus haute marche. Jacky Julian ne laisse rien filer et se classe 2e tandis que Cyril Delmas occupe la 3e marche.

Paul Gayral se bat pour la victoire scratch. Après une belle course, il monte sur la 3e marche du podium.

Une belle prestation pour l’ensemble du club millavois ! Nous les retrouverons prochainement à Olargues Montagne du Caroux pour l’Epic Enduro, une des épreuves les plus dures au monde avec 109 km et plus de 5.000 m de dénivelés dans la journée.