Vers une nouvelle cyclosportive Millau Causse Noir le 12 mai ?

La championne nordiste franco-italienne Aline Parsy en action dans la montée finale du Causse Noir en 2005.

Y aura-t-il finalement une cyclosportive dans la case laissée vacante par l’annulation de l’édition 2019 de l’Euro Cycle Festival ? Nous n’en avons jamais été aussi proches.

Une réunion a en effet eu lieu mercredi soir. Autour de la table, les services de la sous-préfecture, de la mairie avec l’adjoint aux sports, ceux de la Communauté de communes Millau Grands Causses, les représentants du Club Cyclo Millavois et le possible futur organisateur, le CSO Millau, représenté par son président Pascal Penin.

Le détail de l’épreuve a été présenté par Philippe Gilleron, qui prendrait part à l’aventure en tant que conseiller technique. Une épreuve qui reprendrait le nom de Millau Causse Noir, du nom de la course que l’intéressé organisait au début des années 2000 du temps de son club, Vélo-Cité.

400 coureurs maximum

Elle aurait lieu le dimanche 12 mai et trois parcours seraient proposés : un 8 km avec la montée du Causse Noir pour les enfants, un 63 km pour les cadets avec deux ascensions dont le Causse Noir final, et enfin un 105 km pour tous à partir des juniors, avec trois montées dont le Causse Noir final.

Le circuit ? « Millau, La Roque-Sainte-Marguerite, le Riou Sec, Saint-Jean-de-Balmes, les Quatres Routes (seul ravitaillement), descente de Saint-André-de-Vézines, retour sur Millau et montée du Causse Noir pour le 63 km, et pour le 105, à partir de La Roque partir vers la Dourbie puis tourner vers Cantobre, Trèves, montée de Lanuéjols, Lanuéjols, Qutre Routes, descente de Saint-André-de-Vézines, à nouveau retour sur Millau par la Dourbie et montée du Causse Noir finale, arrivée en haut comme pour le Tour de France 87 et 89 », détaille Philippe Gilleron.

L’épreuve serait limitée à 400 personnes pour des raisons de sécurité et le prix devrait tourner autour de 30 euros, repas compris.

« Je ne peux rien faire de plus pour ma ville, les cyclistes millavois et d’ailleurs pour le vélo, souligne Philippe Gilleron. Mais tout le monde à l’air d’être à 200 % pour cette organisation ! » Le dossier devrait être remis d’ici 15 jours en sous-préfecture par le CSO Millau.