Millau. Christel Lemaire expose ses tableaux de collages et d’aquarelles

D’un parcours littéraire philo théâtre, à Paris, Christel Lemaire s’est d’abord essayée aux poèmes et à la photographie, avec une préférence pour la photographie et les portraits noirs et blancs, baignée depuis l’enfance dans les créations artistiques de ses parents qui étaient photographes.

PLUS DE PHOTOS SUR LE GROUPE « MILLAVOIS »

Ses nombreux voyages à l’étranger l’ouvrent aux beautés des paysages et du monde. Elle découvre alors l’aquarelle.

De source d’inspiration, cette nature devient progressivement une véritable ressource et elle décide de quitter Paris pour s’installer à Millau.

(Photo : © Gérard Rouquette)

Parce que l’univers de la lecture et de l’écriture ont toujours été en elle, c’est à Millau qu’elle écrit d’une traite sa première nouvelle « Aubépine, promesse d’un jour ».

Elle décide alors de passer un agrément, pour proposer des cours de théâtre à l’école Martel où sont scolarisés ses enfants et de finaliser ce travail collectif par un spectacle.

Mais la réalité financière l’amène à trouver un poste de DRH au sein d’un groupe dans lequel elle œuvre toujours.

En parallèle, elle poursuit son parcours artistique au gré de ses inspirations créatives, toujours en autodidacte.

(Photo : © Gérard Rouquette)

Sa dernière source d’inspiration est le collage. Elle travaille à partir de supports variés : magazines, tissus de récupération, photos, peinture, aquarelle, bombe, acrylique… Elle colle, déchire, découpe, customise des objets, des lampes, des abats jour, des pots. Elle crée des portraits personnalisés avec les photos que vous pourriez lui confier ou sur des thèmes à la demande.

Le collage lui permet d’accéder à une plus grande liberté, la liberté d’assembler des idées qu’elle aime exprimer avec des images et des mots. Elle crée des atmosphères par le choix des couleurs et des mots accolés à ces images. Elle sublime le langage des formes et des couleurs dans ses compositions, invente et combine des éléments, des textures… et quand tout se colle, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, l’espace du tableau se réorganise en créant des plans superposés et supplémentaires et l’œuvre poétique s’offre à votre regard.
Avec l’aquarelle, Christel Lemaire est dans une démarche plus légère de contemplation simple de la nature qu’elle sublime par sa créativité.

(Photo : © Gérard Rouquette)

« Louis Aragon disait que le collage est l’art qui met la peinture au défi. Il permet à l’artiste, en puisant dans des sources tout à fait hétéroclites, de créer plus vite et en lien direct avec l’inconscient. Les œuvres exposées ici témoignent du fait que votre talent et votre poésie vous permettent de relever ce défi dans votre cheminement d’artiste passionnée et soucieuse de partager les beautés du monde qui nous entoure », a déclaré Karine Orcel, adjointe à la culture, jeudi soir lors du vernissage de l’exposition.

Une exposition à voir jusqu’au 30 mars à la salle Costantini, place Foch à Millau.