Millau. Jacques Godfrain élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur

(Photo : Wikipedia)

Chevalier de la Légion d’honneur depuis 2008, l’ancien maire de Millau Jacques Godfrain a été élevé au grade d’officier à l’occasion de la promotion du 1er janvier.

Une distinction qui couronne une carrière politique qui a débuté sur les bancs de l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse, d’où il sort en 1965, avant d’acquérir un diplôme d’études supérieures de sciences économiques à Paris en 1967.

Après des années de militantisme auprès des jeunes gaullistes – il est l’un des fondateurs de l’Union des jeunes pour le progrès (UJP) –, il entre au comité central de l’Union des démocrates pour la République (UDR) en 1967 et se fait notamment remarquer en participant à l’encadrement de la grande manifestation de soutien au général de Gaulle, le 30 mai 1968.

Il intègre ensuite le bureau national du SAC, vers 1973 selon ses dires, et fait partie dès lors de son équipe dirigeante autour de Pierre Debizet, au 5 rue de Solférino à Paris, avant d’en être le trésorier de septembre 1976 à février 1978 et le directeur de la publication de son périodique. Il affirme toutefois n’avoir été qu’un trésorier « prête-nom » (Source : Wikipedia).

Un premier mandat en 1977

Jacques Godfrain s’est frotté deux fois au suffrage universel direct sans succès, en étant parachuté lors des Législatives 1968 dans les Pyrénées-Orientales et des Législatives 1973 à Paris, période à laquelle il devient chargé de mission au secrétariat général de la présidence de la République, auprès de Georges Pompidou.

C’est en 1977 qu’il devient conseiller municipal de Saint-Affrique, fonction qu’il occupera jusqu’en 1995. Il est conseiller municipal de Saint-Affrique (1977-1995), député (1978-1995 puis 1997-2007), conseiller général de l’Aveyron (1979-1992), conseiller régional de Midi-Pyrénées (1992-1998), ministre de la Coopération (1995-1997) et maire de Millau de 1995 à 2008.

Après avoir occupé différentes fonctions au sein de l’UDR, du RPR et de l’UMP, il a été président de la Fondation Charles de Gaulle entre 2011 et 2018.