Il y a des pratiques qui sont en vogue et celle du combat au sol ne laisse pas sa part au chat dans le monde des arts martiaux. Et cela tombe bien, car le SOM Judo offre la possibilité de pratiquer cette spécialité.

Le club s’est adapté en permettant aux pratiquants de différentes disciplines de profiter de cette expertise. On peut voir évoluer sur les tatamis du SOM des pratiquants venant de différents horizons, du judo, du karaté de la lutte, du Sambo, mais aussi depuis deux années des pratiquants de Ju-Jitsu brésilien.

La séance commence par de nombreux éducatifs de mobilité au sol et de renforcement musculaire. Puis l’apprentissage des étranglements et de clés de bras. La séance se termine par des combats (randoris) pendant plus de 45′.

Au-delà de l’approche martiale, le combat au sol constitue un excellent moyen de développer sa condition physique puisque tous les muscles travaillent. Autre aspect non négligeable pour les adultes, il n’y pas de chute, ce qui limite les risques.

Ceinture noire dans 6 disciplines dont 4 dans des styles différents de Ju-Jitsu, l’entraineur millavois compte bien créer un team, car le club s’est déjà illustré la saison dernière avec Romaric Audouard Mazzonello sur le parcours de compétition nationale.

Mardi de 18h30 à 20h, kimono obligatoire


Romaric Audouard Mazzonello sélectionné au Championnat de France universitaire 1re division

Romaric s’est licencié (en entente avec ses parents et son professeur) cette année au club Jita Kyoei de Montpellier qui a la particularité de rassembler de nombreux étudiants.

Son nouvel entraineur n’est autre que Jean-Yves Cassan, ancien somiste et élève de Patrick Fezay. Pour autant, Romaric vient toujours s’entrainer le vendredi soir à Millau. La semaine dernière, il a participé au championnat d’académie et a terminé 3e dans la catégorie des – 90 kg. Il est sélectionné pour le Championnat de France universitaire de 1re division.

Le changement de club épidémique de ce début de saison ne semble pas avoir perturbé les anciens somistes puisqu’une jeune fille s’est également sélectionnée la semaine dernière pour le Championnat de France minime.

L’entraineur Millavois n’est pas surpris par ces résultats qui ne sont pas le fruit du hasard et qui démontrent le travail réalisé au club somiste les saisons passées.