Millau : Une « nourrice (à essence) agréée » pour 4 CV Renault

Chaque rassemblement mensuel de S.A.V.A apporte son lot de curiosités et de découvertes, entretenues, il est vrai, par la passion qui anime les propriétaires de voitures anciennes et le climat bon enfant qui entoure les échanges.

Ainsi, ce dimanche 5 août, le propriétaire d’une 4 CV Renault de 1950, s’est vu offrir, à sa grande surprise, par un autre membre de S.A.V.A, une nourrice à essence qu’il détenait depuis le début des années 50 et qui équipait alors, la voiture de son père.

Cet accessoire rare, de marque Aubry, distribué par la Saprar et dédié à ce type de voiture, venait se loger au milieu de la roue de secours située dans le coffre, à l’avant du véhicule, et était fixée à la jante dite « étoile » par trois oreilles.

D’une contenance avoisinant cinq litres, cette nourrice se révélait fort utile pour venir compléter, en tant que de besoins, entre deux pleins, le petit réservoir de 27 litres de la 4 CV, d’autant qu’à cette époque les pompes à essence étaient inégalement réparties sur nos routes et que la consommation pouvait varier en fonction du chargement du véhicule, souvent généreux, notamment lors des départs en vacances, et du relief plus ou moins accidenté du trajet.

La 4 CV de 1950, de la génération des « 6 moustaches à l’avant », aura donc attendu près de 70 ans pour bénéficier, comme au premier jour, de l’assistance d’une « nourrice » de précaution, de nature à l’aider à retrouver, si besoin était, une nouvelle jeunesse.