Millau : Du Causse Noir au Mont Aigoual avec le Club Cyclo

Samedi 11 août, le Club Cyclo Millavois propose des randonnées cyclistes aux licenciés affiliés FFCT. Pendant la saison estivale, les départs s’échelonnent de 8h à 8h10 et de 13h30 à 13h40, place de la Capelle.

  • Causse Noir, Mont Aigoual : Randonnée unique personnalisable (108 km, dénivelé 1443 m) : Millau – Le Cade – Longuiers – St Jean de Balmes – Lanuéjols – Camprieu – Le Suquet – Col de Rhodes – Col de la Pierre Plantée – Trêves – Cantobre – La Roque – Millau.

De plus amples détails sur le parcours sont disponibles sur: http://clubcyclomillavois.fr (rubrique activité)

Passage à Peyrelade, devant la fromagerie.

Sur le parcours : L’abîme de Bramabiau

Site étrange et singulier à proximité du Mont Aigoual qui présente un extraordinaire canyon souterrain. Tunnel de sortie avec des compte-empreintes de dinosaures. Véritable berceau de la spéléologie française.

A la limite des Causses et des Cévennes, dans le massif de l’Aigoual, le bonheur prend naissance pour disparaître sous terre 5 km plus loin, à proximité de Camprieu, et devenir la rivière souterraine de Bramabiau.

A la limite des Causses et des Cévennes, dans le massif de l’Aigoual, le Bonheur prend naissance pour disparaître sous terre 5 km plus loin, à proximité de Camprieu, et devenir la rivière souterraine de Bramabiau. Il ressort quelques centaines de mètres plus loin par une étroite fissure haute de 70 mètres et jaillit en cascade imitant « un bœuf qui brame ». (Photo : Wikipedia)

Il ressort quelques centaines de mètres plus loin par une étroite fissure haute de 70 mètres et jaillit en cascade imitant « un bœuf qui brame ». Après avoir serpenté sur un sentier apparaît une grande et sombre crevasse d’où rejaillit dans un pétillant panache la rivière du Bonheur.

Pour les préhistoriques, Bramabiau fut un temple et peut-être une divinité, le site de l’abîme de Bramabiau a été célébré par de nombreux écrivains. André Chamson y a situé son roman « L’auberge de l’Abîme ».

Véritable berceau de la spéléologie française, à l’intérieur, un circuit de 1 km très accessible depuis les nouveaux aménagements effectués en 2006 permet de ressortir à 5 minutes du bâtiment d’accueil.