13e DBLE : Le lieutenant-colonel Percie du Sert sur le départ

Affecté au commandement de la 13e DBLE à La Cavalerie le 29 juin 2016, le lieutenant-colonel Percie du Sert va quitter le camp du Larzac le 17 juillet. Il sera remplacé par le lieutenant-colonel Jacques Bouffard, qui sert actuellement à la DRHAT (Direction des ressources humaines de l’armée de terre) après un passage à Kourou où il était chargé de la surveillance des fusées lancées par Arianespace et par le CNES, comme on peut le voir sur cette vidéo :

De son côté, le lieutenant-colonel Percie du Sert prendra la direction de Mourmelon-le-Grand, du côté de Reims (Marne), où il intégrera le commandement de l’entrainement et des écoles du combat interarmes (COM E2CIA), créé aujourd’hui même, sous la direction du général de division Jean-François Lafont Rapnouil.

Le départ du lieutenant-colonel Percie du Sert intervient après son retour de mission au Mali, où les légionnaires de la 13e DBLE étaient appelés pour intervenir dans une région appelée l’Azawad, au nord du fleuve Niger, un territoire presque entièrement désertique situé dans le nord du Mali recouvrant des zones saharienne et sahélienne. Plus précisément, les militaires du Larzac intervenaient dans la région de Liptako-Gourma et sa capitale Menaka, un des axes de passage qui va de l’Algérie jusqu’au Niger.

© Arnaud KARAGHEZIAN/ECPAD/Défense. Une fois la sécurité installée, les soldats de la 13e DBLE ont aidé les habitants à survenir à leurs besoins d’eau, d’électricité ou encore d’éducation…

« C’est une opération qui a permis à la 13e DBLE d’être aujourd’hui un régiment reconnu dans l’armée de terre en tant que régiment opérationnel, explique le lieutenant-colonel Percie du Sert. La 13e DBLE était un régiment bien sûr avec une histoire prestigieuse, mais dernièrement c’était un régiment prépositionné en outremer qui petit à petit avait perdu ses unités combattantes. On retrouve, avec cette montée en puissance, un rôle pleinement opérationnel. »

© Arnaud KARAGHEZIAN/ECPAD/Défense. Au Mali, la 13e DBLE a combattu l’EIGS (Etat Islamique dans le Grand Sahara) et le RVIM (Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans), un groupe armé rattaché à AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique). Le lieutenant-colonel Percie du Sert était à la tête de 750 hommes. 180 terroristes ont été neutralisés.

Car si la « Phalange Magnifique » (le surnom de la 13e DBLE) a retrouvé la terre africaine et le chemin des opérations extérieures, une seconde phase de cette montée en puissance devrait s’ouvrir avec le lieutenant-colonel Jacques Bouffard.

© Arnaud KARAGHEZIAN/ECPAD/Défense. Le 14 avril restera dans la mémoire des soldats de la 13e DLBE. Une attaque « défensive » a fait 9 morts du côté des terroristes. Des légionnaires ont été blessés, dont un sérieusement après avoir reçu une balle dans la tête. « Un miraculé qui s’en est sorti grâce à l’intervention d’un neurochirurgien dépêché en Falcon par l’Etat Français », se félicite le lieutenant-colonel Percie du Sert.

« Il reste beaucoup à faire, reconnait l’actuel chef de corps. On a rentré énormément d’effectifs (1300 hommes actuellement, NDLR), on a une infrastructure provisoire, on s’est connecté à une région grâce aux élus, grâce aux collectivités locales et aux représentants de l’Etat, il reste encore à pérenniser cette intégration à l’environnement aveyronnais, à construire une infrastructure définitive et à voir arriver des équipements modernes qui correspondent aux nouveaux modèles de l’armée de terre, ceux du projet Scorpion. Le régiment a pour horizon d’être un des régiments les plus modernes de l’armée de terre, avec une infrastructure neuve et des équipements à la pointe. Mon successeur aura à pérenniser tout ce travail-là et l’inscrire dans la durée. »

A noter que la 13e DBLE organise des journées portes ouvertes les samedi 14 et dimanche 15 juillet.

Ce matin à La Cavalerie, le député Arnaud Viala a souligné qu’il avait « particulièrement apprécié » le lien que le lieutenant-colonel Percie du Sert avait noué avec le Sud-Aveyron. Il lui a souhaité « le meilleur » dans ses nouvelles attributions.