Sortie du deuxième tome de « Jean Grin » de Loïc Marlas

Après le succès l'an passé du premier volet du roman de Loïc Marlas, sur une légende locale, l'auteur sort enfin la suite de ce qui se présente comme une trilogie, presque un an jour pour jour après le tome 1.

Cette fois, l’auteur nous entraîne sur le causse Noir des années 1630, au moment des guerres de religions entre catholiques et protestants qui sévirent dans le pays.

Une date qui n’est pas anodine pour ceux qui connaissent bien l’histoire du coin, car elle fait écho à un fait divers sordide qui fit grand bruit sur le causse. On n’en dira pas plus, le tout est à découvrir dans ce nouveau roman, qui est une balade à travers le causse Noir, de Veyreau à Saint-André de Vézines ou encore Peyreleau. Les villages du coin y sont à l’honneur, dans une description soucieuse du contexte historique et de ce qu’ils en étaient au XVIIe siècle.

Au fil des chapitres, le lecteur sera ainsi transporté entre les légendes ancestrales et les faits historiques, avec toujours le spectre du mythique Jean Grin qui veille dans l’ombre ! Nul dans le pays n’ignore son existence ! Grin, de son vrai nom Jean Valdou, est bien plus qu’une légende locale. Cet homme mi-ogre, mi loup-garou, a réellement existé et a terrorisé la région de ses actes ignobles, restés dans les mémoires depuis des siècles.

Le roman Jean Grin est ainsi un flirt permanent entre les faits consignés dans les archives et les contes de nos grand-mères. A la fois polar noir, fantastique et historique, le roman Jean Grin mélange les genres. Alors que le tome 2 sort le 12 juin dans les librairies, Loïc Marlas l’a présenté en avant-première, jeudi à Veyreau, à l’occasion de la foire du village.

L’auteur en pleine promotion du tome 2, confie qu’il est déjà tourné vers le troisième tome dont il a commencé l’écriture : « Ce sera alors la fin de cette trilogie, qui a été conçue dès le départ comme une boucle. Si tout va bien l’an prochain à la même date, la boucle sera bouclée ! »

Ainsi que le répétaient jadis les parents caussenards à leurs enfants, n’oubliez jamais que… « Si vous voyez deux yeux rouges qui brillent dans le noir, c’est qu’il est déjà trop tard. C’est lui ! C’est… Jean Grin. »