Hier soir au Domaine de Saint-Estève, le Club des Entrepreneurs Millavois (CEM) tenait son assemblée générale, ouverte à tous les acteurs économiques de Millau et sa région.

L’occasion pour Cyrille Brengues, le président de la jeune association créée en septembre 2017, de présenter les objectifs du club : faire se rencontrer les chefs d’entreprise de Millau autour d’un réseau d’affaires, assurer un travail de représentation auprès des collectivités et passer du temps à s’intéresser au territoire. « Notre intérêt est de faire grossir le gâteau économique, pour avoir tous une part plus grosse », a-t-il souligné, avant de rappeler les valeurs de l’association : « Ouverte à tout le monde grâce notamment à un accès financier modique (50 € par an), conviviale, apolitique et libre (vous venez quand vous voulez). »

« Il faut être un peu protectionniste, assure Cyrille Brengues. Quand un entrepreneur de Rodez vient travailler à Millau, l’argent, il ne reviendra pas à Millau ».

Après le rapport financier présenté par Jean-Michel Bascoul, qui aura eu la tâche facile (48 adhérents au 31 décembre, donc 2400 € du côté des recettes – ils sont environ 70 aujourd’hui), Cyrille Brengues s’est attardé sur les différentes réalisations du club depuis sa création.

Outre les rencontres institutionnelles (mairie, Communauté de communes, Parc des Grands Causses, Sous-préfecture, CCI, Pôle Emploi…), le Club a participé notamment à la Journée multi conseils et à la réunion du Comité technique économique. Du côté des échanges, des réunions sont assurées tous les mardis soit de 8h à 9h, soit de 18h30 à 19h30, et une grosse activité est assurée sur les réseaux sociaux (les pages Facebook du club et de sa nouvelle marque Made in Millau comptabilisent déjà 2500 fans).

La nouvelle marque Made in Millau, qui entend regrouper les entreprises autour d’une identité forte a bien sûr été mise en avant. Un logo qui ne fédère pas tout le monde, puisque la compagnie Eiffage serait réticente quant à l’utilisation de l’image du viaduc. A suivre…

Les actions à venir ont aussi été égrainées : nouveau logo pour le CEM, mise en place de déjeuners réguliers, mise en place d’afterworks (« apéros en millavois »), création d’une journée de l’immobilier d’entreprises (« Nous avons des problèmes de terrains à Millau », souligne Cyrille Brengues, qui souhaite « sortir de la logique des zones industrielles et favoriser le développement du secteur tertiaire »), mise en place d’un repas de gala annuel ou encore travailler plus étroitement avec les Aveyronnais de Paris…

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. » C’est en citant Henry Ford que Cyrille Brengues a conclu cette assemblée générale.