« Une vision onirique du Monde », par Naïma El Melkaoui

A l’occasion de la Journée internationale des femmes le jeudi 8 mars, l’association Myriade invite l’artiste peintre Naïma El Melkaoui à exposer ses toiles dans ses locaux, 14 rue Saint-Antoine à Millau, jusqu’au Printemps des Couleurs, fête de Myriade, le samedi 5 mai.

Naïma El Melkaoui.

Naïma El Melkaoui croit en l’égalité naturelle des droits et l’exprime avec le corps des femmes. Pour la toute première exposition au sein des locaux de Myriade, l’association accueille l’artiste qui exposera ses œuvres à La Passerelle.

L’artiste, membre du Conseil d’Administration de l’association, n’en est pas à sa première collaboration avec Myriade. Leur chemin commun a commencé il y a quelque temps par des ateliers d’art et d’expression picturale au cœur de la réflexion des violences faites aux femmes. Le prochain atelier proposé aux adhérentes – l’association accompagne les femmes migrantes – aura lieu le 12 mars, dans le droit fil de la Journée internationale des femmes. « Il s’agit d’un atelier pour les femmes et avec les femmes, une thérapie par l’art, par le biais de la peinture. Elle permet de mettre en valeur les capacités de chacune », explique Naïma El Melkaoui.

La peinture délivre un message profond. « Au travers de ma peinture, je veux défendre la femme, les enfants, la planète, ceux qui souffrent et dont nous devons prendre soin. »

La bienveillance guide Naïma, guide sa main lorsqu’elle peint, lorsqu’elle transmet les techniques picturales des gestes et des couleurs. Pour une expression du vif, de la singularité de chacun et de chacune, de ce qui se pense et qui jaillit du pinceau.

C’est avec conviction et pugnacité, depuis son enfance – elle avait 6 ans –, que Naïma El Melkaoui est devenue l’artiste qu’elle a choisi d’être. « C’était plus fort que moi. J’ai gagné des concours, des prix, je suis passée à la télévision… Alors mes parents ont compris que c’était sérieux ! », confie l’artiste peintre.

La peinture serait l’expression, l’éclat du message : « Sens-toi responsable du monde que tu laisses derrière toi ; fais ton possible pour que la Terre d’aujourd’hui soit belle et bonne pour les enfants, femmes et hommes de demain ».

« Je voudrais sensibiliser, que l’Homme avec un grand H réagisse et agisse du mieux qu’il le peut. » Cela passe, pour Naïma El Melkaoui, par ses peintures, les droits des femmes et le droit de tous à être égaux.

Vernissage de l’exposition vendredi 9 mars à partir de 18h15 dans les locaux de l’Association Myriade à la Passerelle, 14 rue Saint-Antoine. Horaires d’ouvertures : lundi et mercredi de 9h à 12h et vendredi de 9h à 12h. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Myriade au 09 64 36 22 03.