Club cyclo : Le Tour de Sérigas et le Cirque des Baumes

Arrêt pour regroupement au bout de la côte des Terrasses (vallée de la Jonte).

Samedi 17 février à 13h30, le Club cylo millavois propose des randonnées cyclistes aux licenciés affiliés FFCT. Rendez-vous place de la Capelle devant la Maison des grands événements.

La licence FFCT est indispensable pour participer de façon assidue aux randonnées du samedi pour des raisons de responsabilité. Pour la sécurité de tous, nous rappelons qu’il est obligatoire de rouler par groupes de 10 cyclos maximum. Le port du casque est fortement recommandé.

  • Parcours 1 : Le Tour de Sérigas (distance 89 km, dénivelé +1032 m).
  • Parcours 2 : Le Cirque des Baumes (distance 78 km, dénivelé +581 m).

De plus amples détails sur le parcours sont disponibles sur : http://clubcyclomillavois.fr (rubrique activité)

Arrêt pour regroupement à l’embranchement d’Alayrac (Causse Noir).

A voir sur le circuit

Au cours de cette randonnée, nous passerons devant La chapelle de Saint Jean de Balmes. Le site de Saint-Jean-des-Balmes a été peuplé pendant des millénaires. Les archéologues ont découvert des vestiges du Néolithique (5000 à 1000 av. J.-C.) et de l’âge de bronze (1000 à 750 av. J.-C.). On a trouvé également des villas gallo-romaines autour de Massebiau et des exploitations de résine autour de La Bartasserie.

Le lieu se trouvait au croisement de plusieurs voies de communication, notamment la route de Meyrueis à Millau et le chemin de l’Auvergne au Languedoc qui passait par Peyreleau. Malgré son altitude – 960 m – l’endroit est habitable. C’est en 1075 qu’on trouve la première mention de l’église de Saint-Jean-des-Balmes. Lors de la création du Prieuré bénédictin du Rozier, par l’Abbaye d’Aniane (Hérault), l’évêque de Mende leur céda l’église du Rozier tandis qu’un certain Ugo dit «comtor» leur donnait l’église de Saint-Jean-des-Balmes.

Par la suite cette église prospéra en devenant le siège de la Paroisse de Veyreau et Saint-André-de-Veyzines. Cette situation dura jusqu’au XVIe siècle. Puis le Prieuré de Saint-Jean-des-Balmes fut victime des guerres de religions et d’un déplacement de population vers Veyreau et Le Maynial. De surcroît, en 1630 le curé de l’église fut assassiné et ce crime souligna l’isolement de l’église. Entre 1633 et 1698 il fut décidé de transférer le siège de la paroisse de Saint-Jean-des-Balmes à Veyreau.

Une décision qui prit des années mais qui devint effective en 1698. L’église fut alors désaffectée et se délabra peu à peu. Vendue comme bien national lors de la Révolution, elle sera sommairement rénovée vers 1899, puis le temps continua son œuvre. Achetée par l’association diocésaine, elle fut peu utilisée.

Elle connut un semblant de réhabilitation dans les années 60 et 70 quand on relança le pèlerinage annuel de la Saint-Jean. À partir des années 1980, la commune de Veyreau acheta le bâtiment. Un programme de fouilles et de rénovation fut engagé. Enfin, en 1989, l’église fut officiellement classée Monument Historique.

Au début des années 1990, la commune et plusieurs associations lancèrent un programme de sauvegarde. L’association Remparts réalisa des travaux importants qui aboutirent au monument actuel.

Info pour les Vététistes : Un départ hebdomadaire a lieu tout les jeudi à 13h45. Info pour les routiers : le dimanche un départ a lieu à 9h.