Alain Marc à la prison de Fresne

Face à la gravité de la situation des prisons, Alain Marc, sénateur de l’Aveyron, Vice-Président de la commission des lois, et rapporteur pour avis du programme « Administration pénitentiaire » s’est rendu dans le centre pénitentiaire de Fresnes, mardi 30 janvier.

(Photo : Archives)

A la suite des incidents graves et répétés qui ont eu lieu dans les prisons et de la crise qui s’est développée entre les surveillants et l’administration pénitentiaire, le sénateur aveyronnais Alain Marc s’est rendu le mardi 30 janvier dans le centre pénitentiaire de Fresnes, accompagné de sénateurs de la commission des lois, afin de rencontrer le directeur de la structure ainsi que les organisations syndicales et professionnelles.

Dès avril 2017, le Sénat avait donné l’alerte sur la nécessité et l’urgence d’une action puissante de redressement de la justice. La commission des lois avait fait d’importantes préconisations en ce sens qui avaient donné lieu à l’adoption par le Sénat d’une proposition de loi de programmation, le 24 octobre dernier, prévoyant notamment la construction de 15 000 places supplémentaires de prison en cinq ans, la création de 8 000 emplois de surveillant en sus de la résorption des postes vacants, et la création de 500 postes dans les services pénitentiaires d’insertion et de probation. Un texte qui doit recevoir l’aval du Parlement.

Le sénateur de l’Aveyron a dénoncé la forte baisse des crédits consacrés à la maintenance des établissements, de plus de 29,3 % par rapport à 2017, alors même que plus d’un tiers des cellules du parc immobilier carcéral sont considérées comme vétustes.